L’iPhone, roi du paiement mobile en ligne

Les mobinautes utilisent de plus en plus le smartphone pour effectuer leurs achats en ligne, de préférence un modèle Apple. La tablette est peu à peu délaissée, sauf pour l’achat de biens physiques. 22,1% des achats en ligne en France sont réalisés sur mobile.

36% des paiements mobiles mondiaux sur des sites de e-commerce sont effectués sur iPhone assure Adyen qui publie son index trimestriel concernant les paiements mobiles. Ils comptent pour 10,2% de l’ensemble des transactions en ligne dans le monde, contre 8,6% au début de l’année. Côté Android, les paiements en ligne ont connu depuis septembre 2014 une croissance à peu près parallèle à celle de l’iPhone.

A noter que cet index ne prend pas en compte les paiements mobiles « in-app », ce qui affaiblit la portée de l’étude : en juillet 2014, AT Internet notait une baisse globale du trafic sur les sites Internet mobiles, et dans le même temps une croissance du trafic des applications mobiles de 69,6% sur un an.

adyen_paiement_smartphone

Le paiement sur smartphone progresse tandis que celui sur tablette périclite sur la période juin 2014 à juin 2015. (Source : Adyen)

Il n’en reste pas moins qu’au total selon l’étude, la part du mobile dans les paiements en ligne sur des sites Internet mobile est passée de 27,2% au premier trimestre 2015 à 28,7% au second trimestre. En France, la part des transactions est passée de 20,8% au premier trimestre à 22,1% au deuxième. Inversement, après avoir dominé le terrain du paiement mobile avec près de 50% de parts de marché en mars 2013, les transactions via iPad ne représentent plus que 28,5% de toutes les transactions sur navigateur mobile.

En termes de volume de transactions, les smartphones dominent très largement et confortent leur première place, passant de 61,8% des transactions mobiles au premier trimestre 2015 à 64,1% au second trimestre. Et cela n’est pas seulement dû à l’iPhone affirme Adyen. La part des smartphones Android dans le volume des transactions mobiles poursuit sa croissance, passant de 27,2% au premier trimestre 2015 à 28,3% au second. A l’inverse, l’usage des tablettes sur la même période a baissé de 38,2% à 35,9% en juin 2015.

Quel panier moyen par internaute mobile ?

En moyenne, les acheteurs sur iPad dépensent 104€ par transaction, et les possesseurs de tablettes Android 84€. Sur smartphone, les possesseurs de d’iPhone dépensent en moyenne 75€, et 68€ pour ceux qui utilisent la plateforme Android.

adyen_paiement_biens

Au second trimestre 2015, l’achat de biens numériques est plus important sur smartphone que sur tablette. C’est l’inverse concernant l’achat de biens physiques. (Source : Adyen)

Dans le détail, les achats de bien physiques (prêt-à-porter, les meubles, les appareils ménagers et alimentaire) sont en progression sur les mobiles, mais les consommateurs privilégient encore les tablettes. 19% des transactions en ligne pour les biens physiques se font sur tablette, et seulement 12% sur smartphone. Pour l’achat de biens numériques, c’est l’inverse qui se produit. Les achats de jeux vidéo, d’abonnement à un service, ou encore les réservations d’hôtel et la billetterie sont réalisés pour 26%, contre 21% au début de l’année, sur des smartphones. Et ce volume est seulement de 8% sur les tablettes.

L’Europe en tête des achats sur mobile

Sur un plan géographique, l’Europe reste en tête des achats réalisés sur appareil mobile (30,4%), devant l’Amérique du Nord (26,7%) et l’Asie (21,4%). A noter que toutes ces régions ont vu la part des paiements mobiles augmenter d’environ un point de pourcentage par rapport au trimestre précédent.

Au sein de la zone Europe, c’est le Royaume-Uni qui reste leader avec 44,8% de paiements en ligne effectués par mobile, devant les Pays-Bas (32,9%), l’Espagne (28,3%) et l’Allemagne (23,6%). La France poursuit sa progression, avec une part des achats sur navigateur mobile atteignant 22,1% au second trimestre, contre 20,8% au premier trimestre 2015.

(Source)

Partager cet article : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someonePrint this page